L’histoire du Bouddha

L’histoire du Bouddha

19 avril 2019 2 Par Mathilde

Dans cet article, nous allons découvrir l’incroyable vie de Siddharta Gautama, celui que l’on appellera plus tard le Bouddha, l’Éveillé.

L’histoire nous raconte qu’il serait né il y a 2 500 ans environ dans le sud du Népal à Lumbini.

On dit que son père était roi : les fouilles archéologique dans la région ont permis de découvrir que c’était en tout cas un seigneur, une sorte de chef de clan, celui des Shakyas.

Il naquit donc dans une famille puissante et riche, les Gautama.

La légende nous dit aussi que son père, suite d’une prédiction faite par un ermite au moment de la naissance de son fils, annonçant que celui ci serait soit un grand roi, soit un grand sage.

Son père fit tout pour que cela soit évidemment la première option de la prophétie qui se réalise.

Le jeune prince Siddharta reçut donc une éducation guerrière et intellectuelle poussée.

Son père mis tout les moyens en place pour que son fils évitent les soucis et les ennuis: danseuses, professeurs, serviteurs l’occupent à temps complet.

On le marie aussi à la jeune et la jolie Yasodhara, fille d’un clan voisin qui lui donnera un fils.

Mais tout cela ne fait pas son bonheur: il est en effet tourmenté et déprimé par l’existence, la maladie, la misère, la vieillesse et la mort.

Alors, une nuit, il quitte le palais et sa famille, il s’enfuit loin de la vie facile pour chercher la vérité et essayer de comprendre le sens de l’existence. Il a trente ans. Il coupe sa longue chevelure, quitte ses vêtements luxueux pour une simple tunique et part suivre l’enseignement des sage de son temps.

Durant toutes ces années de quête, il pratique des techniques de yoga, il jeûne, il écoute des philosophes, mais tout cela n’apaise pas sa soif de comprendre.

Alors, il décide de s’enfermer dans une grotte et d’y méditer jusqu’à découvrir pourquoi les choses sont ainsi.

Il y reste jusqu’à devenir une sorte de squelette halluciné qui se nourrit d’une graine par jour. Tout cela le mène sans résultat .

Dans un sursaut, il sort de sa grotte pour ne pas y mourir comme un chien dans un trou, il se traîne jusqu’à un arbre où il s’adosse contre les racines et le tronc pour en finir avec la vie.

Et là, tout près de lui, il entend un professeur de musique s’installer avec ses élèves.

Le professeur expliquent à ses élèves: « Pour qu’un luth fasse de la bonne musique, il faut qu’il soit bien accordé; si les cordes sont trop lâches, le son est mou, si les cordes sont trop tendues, le son est discordant et elles se cassent. Il faut trouver l’accord juste ».

A ces paroles , Gautema a une véritable illumination. Il réalise qu’elles s’appliquent à son cas: prince, il menait une existence trop molle, trop facile, trop artificiel, et en vagabond errant, il mène une vie inutile, qui ne mène a rien d’autre qu’a le conduire aux portes de la déchéance.

il comprend que la vérité est dans l’équilibre des forces et découvre ainsi le premier principe de ce qui deviendra le premier principe du bouddhisme: la voie du juste milieu.

Le corps et l’être doivent être harmonieusement accordés pour donner un juste mouvement et être utiles aux autres.

Une nouvelle vie commençait commencer pour Gautema: tout en reprenant vigueur il se recueillera encore longtemps avant de se décider à enseigner son incroyable expérience et révélation.

Le bouddha mourut à 88 ans , grâce à lui une nouvelle philosophie naîtra: le bouddhisme. Il inspira et inspire toujours, des millions de personnes à travers le monde entier.

Et je finis cet article en précisant que la religion bouddhiste ne suscitera jamais de guerres!!!

En espérant que cet article vous a plus,

Namasté,

Mathilde

Source et inspiration pour écrire cet article: « Paroles de Bouddha » de M.Smedt